real-estate-tag-line

Penser au destin de la confiance en soi

Penser au destin de la confiance en soi

Au-delà du travail de développement des compétences entrepreneuriales, il faut donc penser au destin de la confiance en soi. En effet, il faut effectivement croire en soi pour réussir, et réussir à sa manière, en affirmant sa différence et l’unicité de son regard. Et la croyance en sa propre capacité de faire sera à chaque fois plus importante pour la réussite que la capacité effective de faire, mesurée par un regard extérieur « objectif ».
Pour se lancer dans l’aventure, il faut croire en soi et y puiser du courage, de la ténacité et de l’ambition. Aucun regard extérieur ne sera en mesure de remplacer la confiance en soi, comme aucun regard extérieur ne pourra l’ébranler définitivement si elle est accompagnée par le désir profond d’accomplissement de soi.

Faut-il croire en soi pour réussir ? Ne serait-il pas plus rationnel de se dire que les compétences suffisent pour avoir du succès, quelles que soient nos croyances les concernant ? Et pourtant, il ne suffit pas de pouvoir faire, encore faut-il croire en sa capacité de faire et s’y investir de manière concrète et systématique, pour que ce qui n’était que potentialité devienne réalité… Oui, il faut croire en soi pour réussir, il faut croire en soi pour entamer la route qui mène vers la réussite, et il faut toujours et encore croire en soi pour poursuivre cette route face aux dangers, aux obstacles et aux échecs.

chaque individu comme un « agent d’expériences », exerçant sa force créative et transformatrice sur le monde et sur sa propre vie. Désormais, aussi bien la construction de soi que les comportements sociaux sont interprétés comme les résultats des buts que chacun choisit de poursuivre pour s’épanouir et atteindre ses objectifs.

Faut-il croire en soi pour réussir ? – avec Jean Marc Henry.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

20 hours ago

Jean Marc Henry

Dire la vérité fait du bien.

Nous mentons, tous et tout le temps, sans même nous en apercevoir. Certes, il nous est parfois impossible de le faire mais, la plupart du temps, nous pourrions nous poser la question : pourquoi ai-je menti ?

Le courage nécessaire pour dire la vérité

Dire la vérité est vraiment un acte de courage à certains moments, c’est parler avec le cœur et dire ce que nous pensons vraiment.

Montrez que la vérité n’est pas si grave. Les gens ont souvent peur de dire la vérité, car ils ont peur des conséquences. Cependant, si vous réduisez la gravité de la situation, cette personne pourrait être prête à vous dire la vérité.

Toutefois, par moment, nous sommes contraints d'occulter la réalité, par diplomatie par exemple. Il faut alors établir un petit arrangement entre soi-même et sa conscience. Tout est une question d'équilibre.

Menteuse & Menteur

Si on réalise qu'un membre de notre entourage nous ment?
Ce qui me bouleverse, ce n'est pas tant que tu m'aies menti, c'est que, désormais, je ne pourrai plus le croire.

Pour moi, le mensonge est la religion des esclaves.

Je dis la vérité parce que c’est la chose la plus facile à retenir.
Et vous ?
... See MoreSee Less

View on Facebook

2 days ago

Jean Marc Henry

Dire ou ne pas dire, telle est la question…

Est-ce que je veux tout savoir de l’autre ?
Suis-je prêt à entendre tout ce que l’autre pense de moi ?
Comment je réagis si j’estime que l’autre se trompe à mon sujet ?

J’ai la profonde conviction que nous pouvons tout dire.

L’art est dans le « comment » et pas dans le « pourquoi » mais aussi dans le « quand ».

Je crois effectivement que l'honnêteté est difficile, et courageuse, parce qu'on ne se connait jamais autant qu'on le croit et que cette connaissance de soi évolue.
Être honnête c'est savoir reconnaître qu'on est pas comme on croyait être, ou que l'autre n'est pas tel qu'on le croyait. Toute une part de notre inconscient agit à notre insu et nous trompe "en toute bonne foi". Être sincère, c'est bien dire ce qu'on pense... mais uniquement ce dont on a conscience à ce moment-là. Être honnête c'est le reconnaitre.

Que gagne-t-on à être sincère ?

Faut-il toujours dire ce que l'on pense ?
A quelles conditions ?
En quoi la sincérité se différencie-t-elle de la spontanéité ou de la transparence ?

C’est à vous que réside le choix de tout dire ou non et comment ou quand vous allez le dire. N’oubliez pas que tout est dans l’attitude et l’état d’esprit dans lequel vous vous trouvez lorsque vous décider de dire les choses et que ce sont ces derniers qui feront toute la différence !

Bonne chance !
... See MoreSee Less

View on Facebook